Issu du milieu sportif, le coaching s’est exporté au monde de l’entreprise dans les années 90 pour devenir le coaching d’entreprise. Aujourd’hui, cette pratique est de plus en plus populaire et un grand nombre d’entreprises, de dirigeants et de managers ont choisi de faire appel à un coach professionnel. Grâce au coaching, il est possible de sortir d’une situation délicate, ou encore de corriger divers problèmes au sein de l’organisation. Mais saviez-vous que le coaching est aussi une solution efficace pour une entreprise plus rentable ? Bien qu’il s’agisse d’une pratique d’abord axée sur l’humain, son impact sur l’entreprise est non négligeable, et bien souvent le retour sur investissement est plus que satisfaisant. Explications.

coaching d'entreprise

Zoom sur une pratique très en vogue

Pourquoi faire appel à un coach ?

Les raisons pour lesquelles les organisations font appel à des coachs sont multiples. Il peut par exemple aider à accompagner un changement, ou bien renforcer la cohésion d’équipe. Dans le cas des dirigeants et managers, ces derniers peuvent avoir besoin d’un coach pour apprendre à mieux communiquer, à être plus organisés, à déléguer, à améliorer leur leadership, etc. Diriger une entreprise n’est pas quelque chose d’inné. Le coach se place en guide et aide les dirigeants ou managers à faire quelques ajustements. Et parfois, le coaching peut simplement permettre à un dirigeant de réfléchir à voix haute pour clarifier ses objectifs et sa stratégie, avec une personne de confiance qui saura guider sa réflexion.

Cependant, le coaching en entreprise n’est pas réservé à la résolution de problèmes. Il peut jouer un rôle préventif, avant qu’une situation ne s’envenime jusqu’à devenir incontrôlable et mettre en péril l’entreprise. Également, un coach peut tout à fait intervenir dans une entreprise qui se porte bien, mais qui désire évoluer.

Qui est le coach professionnel d’entreprise ?

Une certaine méfiance persiste au regard de cette profession, car il n’y a aucun diplôme juridiquement requis pour exercer une activité en tant que coach. Toutefois, il est possible de se référer aux nombreux référentiels des compétences liés au coaching d’entreprise ou de dirigeant qui existent, par exemple celui de la Worldwide Association of Business Coaches (WABC).

Généralement, les coachs professionnels d’entreprise possèdent des compétences particulières dans des domaines variés, tel que la psychologie, le développement personnel, la gestion d’entreprise ou les ressources humaines. Cependant, la réussite du coaching repose sur les qualités humaines du coach : l’empathie, la capacité à mettre son interlocuteur en confiance, savoir écouter et comprendre sont des facultés indispensables pour être un bon coach. Et bien sûr, le coach doit savoir mettre en place un processus d’accompagnement afin d’atteindre l’objectif fixé.

Un coach n’est ni un thérapeute, ni un formateur, ni un ami. Il s’agit d’un professionnel qui propose un accompagnement personnalisé à un dirigeant d’entreprise, à un manager ou même à toute une équipe. Il va de soi que le coach doit rester neutre en toutes circonstances : en aucun cas il ne doit émettre de jugement, ou chercher à influencer son client.

Quel est son rôle ?

Son but et d’aider l’individu ou le groupe coaché à atteindre des objectifs fixés. La finalité du coaching d’entreprise et d’aider la personne qu’il aide à trouver les solutions adaptées à leur problème par eux-mêmes.

Le coach a conscience du potentiel de la créativité du coaché, et il sait qu’il est tout à fait à même de trouver la solution qui lui convient le mieux. Son rôle est donc de l’accompagner dans sa réflexion, de l’aider à faire ressurgir ses talents et à mobiliser toutes ses ressources.

Le rôle du coach n’est pas d’apporter des solutions toutes prêtes. Au contraire, il accompagne les coachés, à travers divers exercices, jusqu’à faire émerger leurs propres solutions. Par conséquent, un bon coach est avant tout un bon guide.

Coaching d’entreprise : Comment s’y prend-il ?

Le coach dispose d’une multitude d’outils et de méthodes pour accompagner le coaché vers la réalisation de son objectif. Dans un premier temps, le coaching d’entreprise commence par une phase de prise de conscience, durant laquelle le coaché va se rendre compte de ses difficultés ou de ses potentielles lacunes qui l’empêchent d’atteindre son objectif. Ensuite, la personne ou le groupe coaché doit trouver par lui-même des solutions adaptées à son problème. Le coach est là pour guider la réflexion, à l’aide de diverses techniques, mais il n’apporte pas de solution. Enfin, il participe ensuite à la mise en œuvre de ces solutions. Séance après séance, le coach aura su raviver une forme de confiance en soi et de motivation. Un coaching réussi doit permettre de faire ressortir tout le potentiel du coaché.

Comment se déroule un coaching d’entreprise ?

Un coaching d’entreprise s’étend généralement sur 6 à 12 mois, à raison d’une à deux séances par mois. Bien sûr, cette durée peut varier en fonction des problématiques à traiter. Chaque séance dure environ 2 à 3 heures. Il est conseillé de les répartir sur plusieurs mois, en laissant au moins une semaine d’intervalle entre chaque séance, afin d’avoir le temps de mettre en application les pratiques apprises et en constater les résultats.

Avant de commencer le coaching à proprement parler, le coaché doit identifier un ou plusieurs objectifs précis qu’il souhaite atteindre. Après en avoir discuté avec le coach pour s’assurer que ceux-ci ne soient pas irréalistes ou irréalisables, le coaching se divise généralement en trois étapes.

Étape 1 : Prise de conscience et identification des éventuelles lacunes

Pour commencer, le dirigeant, manager ou collectif coaché est amené à se poser des questions sur son identité, son fonctionnement, les directions qu’il souhaite prendre, etc.

C’est une étape essentielle du coaching d’entreprise, qui doit aboutir à une prise de conscience. La réflexion, guidée par le coach, aide à se rendre compte clairement des freins qui empêchent d’atteindre les objectifs voulus, des éventuelles lacunes ou incohérences. Ce n’est qu’une fois que le coaché aura pris conscience de ses problèmes qu’il sera apte à trouver des solutions.

Étape 2 : Réflexion et applications

Après cette prise de conscience, le coach utilise différentes techniques de coaching pour poursuivre l’accompagnement.

Cette étape est basée sur la réflexion autour de solutions pour atteindre son objectif. Rappelons que le rôle du coach n’est pas d’apporter des solutions, mais bien de guider cette réflexion pour que le coaché parvienne à trouver les solutions qui lui conviennent. Pour cela, le coach s’appuie sur la pratique de l’écoute active, et pose les questions adéquates pour faire avancer la réflexion.

Puis, au fur et à mesure des séances, le coaché va mettre en place des changements, que ce soit au niveau de son fonctionnement personnel, ou dans l’entreprise. Il peut par exemple s’agir de changements managériaux. Cette étape s’effectue toujours avec l’aide du coach, qui reste présent jusqu’à la fin du processus. Il évalue les progrès, recueille les impressions, prodigue des conseils si besoin, etc.

Étape 3 : Ancrage des nouvelles habitudes

A la fin du coaching d’entreprise, il convient d’ancrer les pratiques acquises pour que le changement perdure sur le long terme. L’objectif des ultimes séances est d’affirmer les changements entrepris dans l’esprit du coaché. Pour que le coaching ne soit pas en vain, il doit apprendre à tenir sa nouvelle ligne de conduite, et toujours garder en tête ses objectifs.

Le coaching pour répondre aux nouveaux enjeux de l’entreprise

L’engouement pour le coaching observé ces dernières années s’explique en partie par la recherche de performance constante des entreprises dans un marché mondialisé et en plein bouleversement. Les entreprises vivent de nombreux changements et remises en causes dans le contexte économique actuel et bien souvent, elles décident de faire appel à des coachs pour faciliter cette transition.

Pour rester compétitive, l’entreprise doit avoir une vision claire et précise sur ses enjeux, ses objectifs et son organisation. Là encore, un coach peut aider les dirigeants à les définir et à trouver une stratégie adaptée.

De plus, aujourd’hui plus qu’hier, les organisations doivent trouver un bon équilibre managérial, car la valeur des collaborateurs est indispensable à l’efficacité de l’entreprise. C’est pour cela que certains managers se tournent vers le coaching pour développer leurs compétences managériales, et ainsi apprendre à motiver et à fidéliser les collaborateurs.

Les applications du coaching et ses bienfaits sur l’entreprise

Acquérir de nouvelles compétences et booster sa performance

Dans la plupart des cas, des dirigeants ou managers se tournent vers le coaching d’entreprise pour améliorer leurs compétences. Ils souhaitent par exemple être plus aptes à la résolution de conflits, apprendre à mieux communiquer, apprendre à être plus organisé et plus productif, etc. Les demandes sont très variées.

Durant ce processus de transformation, le coaché sera amené à se poser des questions qui lui permettront de trouver les réponses qu’il attend, et ainsi améliorer sa performance. Le coaching peut aussi prendre la forme d’un entraînement, ou séance après séance, le coach demande au coaché de réaliser quelques exercices pour mettre en place des changements. A la fin du coaching, le coaché sera en mesure d’observer des améliorations : il aura acquis de nouvelles compétences, qu’il devra maintenir sur le long terme.

Favoriser le bien être au sein de l’entreprise

Un coach en entreprise intervient également lorsque le moral des managers ou de l’équipe est en berne. Le bien-être au travail, c’est primordial pour une entreprise rentable. Le coaching d’entreprise permet d’identifier l’origine du mal être que certains peuvent parfois ressentir au travail. L’individu coaché doit comprendre ce qui l’empêche de s’épanouir, de trouver du sens dans son travail, d’être motivé au quotidien. Ainsi, le coach pourra lui montrer le chemin à prendre pour retrouver sa motivation. L’un des buts du coaching est de faire ressortir le meilleur des individus, afin qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes au travail.

C’est bien connu, les collaborateurs sont plus productifs s’ils sont épanouis et motivés par leur travail. Et ces éléments ont une influence non négligeable sur la rentabilité de l’entreprise.

Coaching d’entreprise : Améliorer la cohésion d’équipe

L’équipe, c’est le pilier d’une entreprise qui marche. Voilà pourquoi il est primordial d’avoir une bonne entente et une bonne cohésion au sein du groupe. Une mauvaise ambiance entre collaborateurs a une influence très néfaste sur la productivité et sur la motivation de chacun. De plus, cela favorise les départs des collaborateurs, et il est difficile de bâtir une équipe solide si les membres changent sans arrêt.

Le coaching permet de déceler d’où proviennent les éventuelles tensions, ou aider à souder une équipe qui se connaît peu et qui n’échange pas suffisamment. Grâce à diverses méthodes, le coach va établir une relation basée sur la confiance et le respect, qui optimisera l’efficacité de chacun. En ouvrant les yeux sur leurs difficultés, les collaborateurs se rendent compte qu’ils ont besoin des autres. Encore une fois, cet esprit fraternel se ressentira sur les bénéfices de l’entreprise.

L’influence du coaching sur la performance économique

Vous l’aurez compris : en agissant sur les membres de l’entreprise, qu’il s’agisse des dirigeants ou de l’équipe, cela se ressent sur l’activité de l’entreprise. Le coaching permet de retrouver un équilibre, un cap, une cohésion d’équipe, et surtout de la motivation.

En venant à bout de problèmes en tout genre, le coaching permet d’éviter les coûts de l’absentéisme et du turn-over, ainsi que les divers risques monétaires encourus lorsque la situation s’aggrave. Certes, le coaching est une pratique coûteuse. Mais son prix et à mettre en relation avec les gains de temps et de productivité obtenus en retour. En adoptant de nouvelles méthodes de management ou de travail, il est possible de parvenir à une réduction des coûts et à une augmentation des bénéfices. Exemple : un manager ayant appris à déléguer grâce au coaching peut à présent gagner du temps qu’il consacrera à des tâches plus rentables, en cohérence avec son poste.

Ainsi, il ne fait aucun doute que même si un coach n’intervient pas directement dans le but d’augmenter la rentabilité d’une entreprise, cela se produira grâce au gain de motivation et de productivité obtenu. L’efficacité du coaching n’est plus à prouver : selon une étude PwC, 81% des PME sont satisfaites de leur coaching, et déclarent observer une nette amélioration de la productivité et de la relation de travail avec l’équipe ou le dirigeant, entre autres. Du côté des dirigeants et managers, 97% disent voir les bénéfices du coaching sur leur travail et leur entreprise. Alors, pensez-vous que le coaching est un bon moyen d’assurer la rentabilité de votre entreprise ?

Anouk Renaud, HMR Consulting

Si vous avez aimé cet article ou si vous l’avez trouvé utile, alors n’hésitez pas à mettre un commentaire et à le partager.

Retrouvez ICI tous nos articles sur la stratégie d’entreprise.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​Le Livre qu'il vous faut pour Augmenter vos Bénéfices​