L’innovation ouverte ou Open Innovation en anglais décrit une nouvelle approche de l’innovation des entreprises. Il ne s’agit plus de développer à 100% en interne avec ses propres équipes de R&D mais de s’appuyer sur l’écosystème extérieur pour mieux développer, gagner en compétences, viser juste et aller plus vite. Dorénavant les entreprises s’appuient sur les universités, les laboratoires de recherche, les fournisseurs, les plateformes de co-conception, les clients, les startups, etc…

Principe de l’innovation ouverte

L’open innovation repose sur l’hypothèse qu’il y a plus d’idées et de compétences dans 2 têtes que dans 1 seule. C’est pourquoi elle part du principe qu’on est plus efficace ensemble, à travailler en collaboration que seul.

Il y a 2 sens à l’utilisation de l’innovation ouverte :

  • Le premier consiste à s’appuyer sur notre environnement extérieur pour innover
  • La seconde vise à se servir de l’environnement extérieur pour utiliser une innovation interne qui ne s’avère pas utilisable par soi.

L’attrait de l’innovation ouverte

Je pose le constat suivant :

  • Les entreprises ne disposent plus de budgets colossaux pour la R&D. Les équipes se sont donc amincies ;
  • Les innovations nécessaires sont de plus en plus complexes car elles nécessitent de combiner plusieurs domaines de compétences ;
    • Lors de l’apparition des photocopieurs, il y a eu un mélange de savoir-faire mécanique, électronique et chimique.
    • Les smartphones regroupent des compétences en photographie, caméra, musiques, informatique, micromécanique, électronique, …
  • Les temps de développement se sont raccourcis
    • Les nouveaux smartphones sortent chaque année

Ce sont les frustrations auxquelles sont confrontés les responsables de recherches et développements.

Découvrez les potentiels de l'innovation ouverte pour votre entreprise

L’innovation ouverte peut leur permettre de résoudre ces 3 problèmes. En effet, elle permet d’apporter un nombre important de développeurs pour des frais très réduits. Par exemple si vous proposez un projet sur une plateforme de co-création comme Jovoto, alors vous n’aurez qu’à payer la récompense à la personne qui aura remporté le concours.

De plus, s’il vous manque certaines compétences, vous pouvez toujours engager un fournisseur pour vous aider à développer le produit. Le fournisseur se rémunèrera sur les achats que vous lui ferez pour fabriquer le produit qu’il aura conçu avec vous. Le coût de développement sera alors presque égal à 0.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment créer son entreprise à domicile ?

Enfin, plus de ressources R&D signifie une plus grande vitesse de développement. Vous pourrez alors réduire votre « Time To Market » ou temps de mise sur le marché. Vous serez donc en avance sur vos concurrents.

Pour réussir, il vous faudra définir le cadre de travail ainsi que les gains réciproques que peuvent espérer chaque partie.

Innovation ouverte et innovation fermée

Innovation fermée

Il s’agit de l’innovation classique des entreprises. La génération d’idées se fait en interne avec parfois des personnes dont l’ancienneté dépasse la dizaine d’années. Certains n’ont jamais connu autre chose, une autre façon de développer, d’aborder les problèmes, etc… Ces situations engendrent une baisse significative des nouvelles idées. On peut même se demander si l’innovation est encore possible.

Innovation ouverte

Comme nous l’avons évoqué plus haut, l’innovation ouverte permet de générer de nouvelles idées, de développer ces idées et pourquoi pas de les commercialiser. Tout dépend jusqu’où vous voulez aller.

Elle permet également de commercialiser des idées, des brevets qui ne vous serviront pas ou ne vous serviront plus. Vous pourrez ainsi créer un nouveau flux de revenus à moindre frais et de ce fait augmenter la rentabilité de votre entreprise.

Ce mode d’innovation vous donne la possibilité d’avoir accès aux meilleurs cerveaux de la planète peu importe où ils se trouvent. En effet, vous ne pouvez embaucher vous-même que des personnes travaillant dans la zone où vous vous êtes établis. Alors qu’avec l’open innovation vous pouvez utiliser les connaissances d’un développeur d’un autre pays ou continent. Il n’aura pas besoin de déménager.

Aujourd’hui la connaissance ne doit plus être considéré comme la propriété d’une entreprise mais au contraire comme un marché dans lequel vous pouvez piocher parmi :

  • Les salariés
  • Les clients
  • Les fournisseurs
  • Les concurrents
  • Les universités
  • Les centres de recherches
  • Les retraités
  • Etc…

Les différentes innovations ouvertes

Import et export

Il y a tout d’abord ces 2 aspects que nous avons abordé précédemment :

  • L’importation de connaissances, de nouvelles méthodes, de technologies afin de les intégrer à l’une de vos propositions de valeur (produit, service, solution, …)
  • L’exportation de connaissances, méthodes, technologies via des brevets, licences, formations.

Relation ponctuelle ou long terme

Que l’innovation soit en mode import ou export, vous pouvez également distinguer une relation de transmission de propriété intellectuelle d’une relation de partenariat. En effet, la transmission de propriété intellectuelle sera plus souvent une relation ponctuelle sauf dans le cas d’une licence informatique. Tandis qu’une relation de partenariat s’envisage sur le long terme.

7 possibilités de proposer de l’innovation ouverte

Il a été listé 7 façons possibles d’aborder l’innovation ouverte.

La résolution de problèmes

Vous énoncez une problématique et vous engagez des organismes de l’extérieur pour vous proposer des solutions.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment recruter un commercial fiable ?

Le concours d’idées

Vous proposez un sujet sur lequel des participants devront réfléchir. Vous pouvez ensuite récompenser le gagnant, le TOP3 ou aller encore un peu plus loin si vous le désirez. Sachez simplement que plus la récompense sera grande ou l’enjeu passionnant et plus vous attirerez de talents à votre concours.

Les boîtes à idées et les portails internet d’entreprise

La boîte à idées consiste à permettre aux salariés de proposer des améliorations pour leur entreprise. Ils résolvent les petits problèmes du quotidien.

Les portails sont des sites internet sur lesquels des entreprises posent des problématiques et permettent à des tiers de déposer des idées.

Les communautés de bêta-testeurs

Vous sortez un nouveau produit mais ne voulez pas le mettre en vente immédiatement sur le marché. Vous demandez alors à votre communauté si elle est intéressée pour tester votre création et ainsi vous remonter les améliorations à apporter ou bugs à corriger.

L’utilisation de l’Open Data

Il s’agit là de développer un produit sur la base de données en Open Source. Ces données sont libres de droit mais quand même régies par un cadre juridique. Vous trouverez quelques réponses à vos questions sur ce site https://opensource.guide/fr/legal/

Les partenariats

Il s’agit de développer un produit entre 2 entreprises. La rémunération peut être ponctuelle en payant des frais de développement unique ou bien récurrente en achetant les composants à un prix convenu sur une durée convenue à l’entreprise fournisseur.

Le capital investissement d’entreprise

Une grande entreprise va prendre des parts dans une plus petite de type startup ou PME en vue de l’aider à développer ses projets innovants.

Définir les règles en toute transparence

Lors d’une collaboration entre 2 sociétés, la suspicion peut faire son apparition, des malentendus peuvent se créer. Cependant tout cela va nuire au succès du projet.

C’est pourquoi il vous faudra définir un cadre juridique en toute transparence en précisant notamment les droits et les devoirs de chacun, par exemple :

  • Qui est responsable de quelle partie ?
  • Quels sont les répartitions des gains ?
  • Quel est le niveau de confidentialité ?
  • Qui détient la propriété intellectuelle ?

Le papier ne suffit pas toujours alors je vous conseille d’apprendre à connaître vos partenaires et de vous poser ces questions :

  • Leurs valeurs sont-elles compatibles avec les nôtres ?
  • Qu’ont-ils à gagner à travailler avec nous ?
  • L’accord semble-t-il équilibré ?

Innovation ouverte : le mot de la fin

Ce nouveau mode d’innovation impose un changement assez radical de la façon de concevoir l’innovation. Effectivement, il ne s’agit plus de protéger ses innovations coûte que coûte mais plutôt de promouvoir le partage d’innovations.

On part ici du principe que 1+1=3.

Autrement dit, les retombées du partage sont plus importantes que les bénéfices de notre seul développement.

L’innovation ouverte peut être considérée comme un sujet annexe aux achats et un sujet de stratégie d’entreprise. En cliquant sur ces liens, vous pourrez lire les différents articles traitants de ces thème.

Si vous avez aimé cet article ou si vous l’avez trouvé utile, alors n’hésitez pas à mettre un commentaire et à le partager.

  •  
    73
    Partages
  • 32
  • 6
  • 35

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!